Главная АвторыЖанрыО проекте
 
 

«La RГ©volution des fourmis», Bernard Werber

Найти другие книги автора/авторов: ,
Иллюстрация к книге

Pour Jonathan.

1 + 1 = 3

(du moins, je l'espГЁre de tout mon cЕ“ur)

EncyclopГ©die du Savoir Relatif et Absolu,

EDMOND WELLS.

 

Premier jeu: CЕ’UR

1. FIN

La main a ouvert le livre.

Les yeux commencent Г  courir de gauche Г  droite, puis descendent quand ils arrivent au bout de la ligne.

Les yeux s'ouvrent plus largement.

Peu Г  peu, les mots interprГ©tГ©s par le cerveau donnent naissance Г  une image, une immense image.

Au fond du crГўne, l'Г©cran gГ©ant panoramique interne du cerveau s'allume. C'est le dГ©but.

La première image représente…

2. BALADE EN FORГЉT

… l'Univers immense, bleu marine et glacé.

Examinons de plus prГЁs l'image et zoomons sur une rГ©gion saupoudrГ©e de myriades de galaxies multicolores.

Au bout du bras de l'une de ces galaxies: un vieux soleil chatoyant.

L'image glisse encore en avant.

Autour de ce soleil: une petite planГЁte tiГЁde marbrГ©e de nuages nacrГ©s.

Sous ces nuages: des ocГ©ans mauves bordГ©s de continents ocre.

Sur ces continents: des chaГ®nes de montagnes, des plaines, des moutonnements de forГЄts turquoise.

Sous les ramures des arbres: des milliers d'espГЁces animales. Et parmi elles, deux espГЁces tout particuliГЁrement Г©voluГ©es.

Des pas.

Quelqu'un marchait dans la forГЄt printaniГЁre.

C'Г©tait une jeune humaine. Elle avait de longs cheveux lisses et noirs. Elle portait une veste noire sur une jupe longue de mГЄme couleur. Sur ses iris gris clair Г©taient dessinГ©s des motifs compliquГ©s, presque en relief.

En ce petit matin du mois de mars, elle avançait d'un pas vif. Par à-coups, sa poitrine se soulevait sous l'effort.

Quelques gouttes de sueur perlaient Г  son front et au-dessus de sa bouche. Lorsque ces derniГЁres glissГЁrent aux commissures des lГЁvres, elle les aspira d'un coup.

Cette jeune fille aux yeux gris clair se nommait Julie et elle avait dix-neuf ans. Elle arpentait la forГЄt en compagnie de son pГЁre, Gaston, et de son chien Achille quand, soudain, elle stoppa net. Devant elle se dressait, comme un doigt, un Г©norme rocher de grГЁs, surplombant un ravin.

Elle s'avança jusqu'à la pointe du rocher.

Il lui sembla distinguer, en contrebas, un chemin qui menait Г  une cuvette, hors des sentiers battus.

Elle mit ses mains en porte-voix:

– Hé, papa! Je crois que j'ai découvert un nouveau chemin. Suis-moi!

3. ENCHAINEMENT

Elle court droit devant elle. Elle dГ©vale la pente. Elle slalome pour Г©viter les bourgeons du peuplier qui s'Г©rigent en naseaux pourpres autour d'elle.

Applaudissements d'ailes. Des papillons dГ©ploient leurs voilures chamarrГ©es et brassent l'air en se poursuivant.

Soudain, une jolie feuille surprend son regard. C'est le genre de feuille dГ©licieuse, apte Г  vous faire oublier tout ce que vous dГ©cidez d'entreprendre. Elle suspend sa course, s'approche.

Admirable feuille. Il suffira de la dГ©couper en carrГ©, de la triturer un peu, puis de la recouvrir de salive pour qu'elle fermente jusqu'Г  former une petite boule blanche pleine de mycГ©liums suavement aromatiques. Du tranchant de la mandibule, la vieille fourmi rousse sectionne la base de la tige et hisse la feuille au-dessus de sa tГЄte, telle une vaste voile.

Seulement, l'insecte ignore tout des lois de la navigation Г  voile. ГЂ peine la feuille dressГ©e, elle donne prise au vent. En dГ©pit de tous ses petits muscles secs, la vieille fourmi rousse est trop lГ©gГЁre pour lui faire contrepoids. DГ©sГ©quilibrГ©e, elle chavire. De toutes ses griffes, elle s'accroche Г  la branche mais la brise est trop forte. EmportГ©e, la fourmi dГ©colle.

Elle n'a que le temps de lГўcher prise avant de s'envoler trop haut.

La feuille, elle, descend mollement en zigzaguant dans les airs.

La vieille fourmi l'observe choir et se dit que ce n'est pas grave. Il y en a d'autres, plus petites.

La feuille n'en finit pas de tomber en ondulant. Elle met du temps Г  atterrir benoГ®tement sur le sol.

Une limace remarque cette si jolie feuille de peuplier. Un bon goГ»ter en perspective!

Un lézard aperçoit la limace, s'apprête à l'avaler puis remarque lui aussi la feuille. Autant attendre que l'autre l'ingurgite, elle sera alors plus dodue. Il épie de loin le repas de la limace.

Une belette repère le lézard et s'apprête à le dévorer quand elle s'aperçoit qu'il paraît attendre que la limace mange la feuille, elle décide de patienter à son tour. Sous les ramures, trois êtres écologiquement complémentaires s'épient.

Еще несколько книг в жанре «Современная проза»

Мудрец, Брайан Макферсон Читать →