Главная АвторыЖанрыО проекте
 
 

«JOSEPH BALSAMO MГ©moires d’un mГ©decin Tome IV», Alexandre Dumas

Найти другие книги автора/авторов: ,
Иллюстрация к книге

QUATRIГ€ME PARTIE

 

Chapitre CXXIV Le coffret

Resté seul, M. de Sartine prit, tourna et retourna le coffret en homme qui sait apprécier la valeur d’une découverte.

 

Puis il allongea la main et ramassa le trousseau de clefs tombГ© des mains de Lorenza.

 

Il les essaya toutes: aucune n’allait.

 

Il tira trois ou quatre autres trousseaux pareils de son tiroir.

 

Ces trousseaux contenaient des clefs de toutes dimensions: clefs de meubles, clefs de coffrets, bien entendu; depuis la clef usitée jusqu’à la clef microscopique, on peut dire que M. de Sartine possédait un échantillon de toutes les clefs connues.

 

Il en essaya vingt, cinquante, cent, au coffret: aucune ne fit mГЄme un tour. Le magistrat en augura que la serrure Г©tait une apparence de serrure, et que, par consГ©quent, ses clefs Г©taient des simulacres de clefs.

 

Alors il prit dans le mГЄme tiroir un petit ciseau, un petit marteau, et, de sa main blanche enfoncГ©e sous une ample manchette de malines, il fit sauter la serrure, gardienne fidГЁle du coffret.

 

Aussitôt, une liasse de papiers lui apparut au lieu des machines foudroyantes qu’il redoutait d’y trouver ou des poisons dont l’arôme devait s’exhaler mortellement et priver la France de son magistrat le plus essentiel.

 

Les premiers mots qui sautèrent aux yeux du lieutenant de police furent ceux-ci, tracés par une main dont l’écriture était passablement déguisée:

 

В«MaГ®tre, il est temps de quitter le nom de Balsamo.В»

 

Il n’y avait pas de signature, mais seulement ces trois lettres: L. P. D.

 

– Ah! ah! fit-il en retournant les boucles de sa perruque, si je ne connais pas l’écriture, je crois que je connais le nom. Balsamo, voyons, cherchons au B.

 

Il ouvrit alors un de ses vingt-quatre tiroirs et en tira un petit registre sur lequel, par ordre alphabétique, étaient écrits d’une fine écriture pleine d’abréviations trois ou quatre cents noms précédés, suivis et accompagnés d’accolades flamboyantes.

 

– Oh! oh! murmura-t-il, en voilà long sur ce Balsamo.

 

Et il lut toute la page avec des signes non Г©quivoques de mГ©contentement.

 

Puis il replaça le petit registre dans son tiroir pour continuer l’inventaire du coffret.

 

Il n’alla pas bien loin sans être profondément impressionné. Et bientôt il trouva une note pleine de noms et de chiffres.

 

La note lui parut importante: elle Г©tait fort usГ©e aux marges, fort chargГ©e de signes faits au crayon. M. de Sartine sonna: un domestique parut.

 

– L’aide de la chancellerie, dit-il, tout de suite. Faites passer des bureaux à travers l’appartement pour économiser le temps.

 

Le valet sortit.

 

Deux minutes après, un commis, la plume à la main, le chapeau sous un bras, un gros registre sous l’autre, des manches de serge noire passées sur ses manches d’habit, se présentait au seuil du cabinet. M. de Sartine l’aperçut dans son meuble à glace et lui tendit le papier par-dessus son épaule.

 

– Déchiffrez-moi cela, dit-il.

 

– Oui, monseigneur, répondit le commis.

 

Ce devineur de charades était un petit homme mince, aux lèvres pincées, aux sourcils froncés par la recherche, à la tête pâle et pointue du haut et du bas, au menton effilé, au front fuyant, aux pommettes saillantes, aux yeux enfoncés et ternes qui s’animaient par instants.

 

M. de Sartine l’appelait la Fouine.

 

– Asseyez-vous, lui dit le magistrat le voyant embarrassé de son calepin, de son codex de chiffres, de sa note et de sa plume.

 

La Fouine s’assit modestement sur un tabouret, rapprocha ses jambes et se mit à écrire sur ses genoux, feuilletant son dictionnaire et sa mémoire avec une physionomie impassible.

 

Au bout de cinq minutes, il avait Г©crit:

 

В§

 

«Ordre d’assembler trois mille frères à Paris.

 

В§

 

В«Ordre de composer trois cercles et six loges.

 

В§

 


Еще несколько книг в жанре «Юмористическая фантастика»

Тени зла, Шон Хатсон Читать →

Кое-что о любви, Элизабет Бойл Читать →